Les nouveaux projets du Village du Bournat au Bugue

Les nouveaux projets du Village du Bournat au Bugue

Le Village du Bournat est construit sur des marécages drainés par des canaux qui vont devenir des lieux de balade © Photo
Archives Jean-Jacques Saubi

Le célèbre site d’animations 1900 et de manèges proposera la saison prochaine des balades en canaux, grâce à 4 hectares supplémentaires

2012 avait été une belle et grande année pour le Village du Bournat, au Bugue (24) qui fêtait cet été-là son vingtième anniversaire. La saison qui vient de s’achever a du coup été plus morose. Mais c’était pour mieux rebondir. Car les projets abondent pour 2014.
Le principal réside dans l’aménagement de 4 hectares supplémentaires:

On avait ces terrains où se trouvaient à une époque les manèges, mais on ne les exploitait plus. Comme le site se trouve sur d’anciens marécages, il y avait là 1 kilomètre de canaux que l’on a cependant continué à entretenir.

Laurent Delbos – Directeur du Parc du Bournat

L’idée est donc de proposer une balade en barque sur ces canaux en milieu humide avec des haltes sur les berges ou sur des îlots. « On a prévu entre autres deux cabanes, mais aussi une mini-ferme avec des chèvres, des poneys, des petites vaches, des canards, etc ». Certains de ces équipements seront accessibles à pied grâce à des ponts.

Tout ne sera pas réalisé l’année prochaine, le projet devant évoluer sur quatre ou cinq ans, mais la balade de 40 minutes est bel et bien programmée pour l’été prochain. Les barques en bois à fond plat sont déjà commandées à une entreprise de Groléjac. L’objectif, outre le développement, « est de cibler les plus petits », que les animations existantes autour des vieux métiers ne séduisent pas toujours, mais aussi de proposer du nouveau pour « faire revenir la clientèle locale ». Du nouveau, certes, mais qui s’intègre dans la thématique forte du « Périgord éternel » du début du XXe siècle.

Dans le même ordre d’idée, le Bournat doit acquérir aussi une ou deux reproductions en version électrique de l’ancêtre des bus, le Stanley Mountain Wagon créé à la fin du XIXe. De quoi permettre aux plus jeunes mais aussi aux seniors, en visite guidée ou libre, de visiter le parc sans avoir trop à marcher… D’autres surprises pourraient se greffer encore, tant l’envie du parc de se développer est forte.

EN SAVOIR PLUS : Article Sud-Ouest
VIDEO : Sud-Ouest

Leave a Comment